• [+18 ans] Chapitre 8

    Chapitre 8

     

    Les hommes s’installèrent dans son canapé, et elle entendit un match de foot à la télévision. Soudain la porte s’ouvre, la jeune femme était dans le noir, elle sentit des doigts la toucher à tâtons. Il passa sur son corps. Puis un pénis se retrouva coincé entre ses seins, il se fit une branlette espagnole sur son corps, tout seul, il éjacula sur elle.

    • Hé Gaspard ! Tu reviens, fit une voix.
    • Ouais j’arrive ! répondit la personne au-dessus-d ’elle.

    Il quitta la chambre, quelques minutes plus tard, la porte s’ouvrit à nouveau, elle distingua une grande silhouette. Toujours silencieuse la forme s’avança vers elle. Il se mit debout sur le lit, et à l’aide de la lumière de son téléphone se guida pour éviter de marcher sur la jeune femme. Il se mit au-dessus de sa tête, et enfonça son pénis dans sa bouche. Il baisa sa bouche pendant ce qui sembla de longues minutes à Yasmine. Puis il éjacula dans sa bouche. Il se releva et quitta la pièce, sans un mot.

    Un troisième entra dans la pièce, il souleva les jambes de la jeune femme, et les coinça avec sa ceinture sur les barreaux du lit. Elle montrait ainsi ses fesses à quiconque rentrerait dans la pièce. Signe que ce n’était ni Fatnat, ni Alex, qui n’avaient plus leurs ceintures. La forme ouvrit un tiroir dans la table de nuit, et déchira un préservatif. Il déchira l’emballage, le mit sur son sexe en érection, et sembla hésiter sur le trou à prendre, finalement il s’enfonça dans son vagin, et il la baisa avec vigueur, énergie avant d’éjaculer dans le vagin de la jeune femme, enfin son sperme fut recueilli dans le préservatif. Il se retira, et jeta le préservatif à la poubelle. Et ressortit de la pièce. Un quatrième homme entra à son tour. Il observa la position de la jeune femme. Il pouffa de rire, et vint poser sa main sur ses fesses, son doigt trouva l’anus de Yasmine, et il l’enfonça. Il se pencha vers la table de nuit, pris à son tour, un préservatif, et pénétra la jeune femme. Il grogna plusieurs fois en faisant des va-et-vient dans son sexe.

    • Combien…. Paf !, elle reçut un coup sur la joue.
    • Silence, tu es notre vide-couille pour la soirée, et un vide-couille, ça ne parle pas ! fit-il, compris vide-couille.

    La jeune femme hocha la tête, et se mura dans le silence. Il éjacula à son tour, puis il eut un cinquième. Il vint près d’elle, et une fois le sexe enveloppé dans un préservatif, il chercha à … entrer dans le petit trou. Elle poussa un petit cri.

    • On ne voudrait pas déranger les autres, n’est-ce-pas. !
    • Non, pardon.

    La jeune femme avait reconnu son professeur, Fatnat, elle soupira de soulagement, et le laissa la sodomiser, en essayant de crier le moins fort possible. La jeune femme n’en pouvait plus de subir ses assauts de ces hommes. Puis elle les entendit partir. Elle soupira de soulagement. Fatnat et Alex étaient toujours là, ils entrèrent dans la pièce. Alex détacha la jeune femme, et l’aida à se rendre dans la baignoire. Elle s’assit au fond de la cuve.

    • On va te laver ! fit Fatnat.

    Ils se mirent au-dessus d’elle, et urinèrent sur elle. Elle en reçu sur son corps, elle eut le reflexe de tourner la tête. Puis il ouvrit l’eau froide, et l’aspergea pour la rincer. Alex prit le savon, l’aida à se mettre debout, et la lava. Puis Fatnat la rinça à l’eau froide. Elle se mit à grelotter. Le jeune homme l’entoura dans une serviette et frictionna son corps pour la sécher et la réchauffer. Les deux hommes la reconduisirent dans la chambre.

    • Si tu veux bien, j’ai une idée, fit Alex.

    Son frère le regarda étrangement, c’était bien la première fois qu’il avait une part aussi active dans la … dernière épreuve, d’habitude, il se contente de suivre les directions de son frère. Il allongea Yasmine. Elle était vraiment fatiguée, mais elle voulait continuer de satisfaire ces deux hommes. Il la tira au milieu du lit, mis un coussin sous sa tête, et s’assit sur son visage en écartant les fesses. Fatnat le regarda surpris, quand il se mit à gémir. La jeune femme était en train de lui lécher l’anus.

    • Si tu savais comment elle fait ça bien.
    • Je n’en doute pas.

    Fatnat se glissa entre les jambes de la jeune femme, il souleva ses jambes et les donna à son frère, Alex se saisit des mollets de Yasmine et se mit à lui mordiller les orteils. Pendant que son frère était à genoux, derrière elle, et la pénétrer avec grande vigueur.

    • Tu devrais lever un peu tes fesses, il ne faudra pas l’étouffer.

    Alex leva son postérieur quelques secondes le temps à la jeune femme de respirer un peu, avant de reposer ses fesses sur son visage. Fatnat se mit à jouir une nouvelle fois.

    • Je suis bientôt à sec !
    • Elle aura réussi cet exploit !
    • Brave petite salope. C’est vraiment une belle salope.

    Alex et Fatnat se relevèrent du corps de la jeune femme. Elle était allongée sur le lit, les yeux fermés à moitié dans les vapes. La jeune femme ne pensait plus à rien, elle laissait les deux hommes jouaient avec son corps. Elle poussa un faible gémissement, en levant le bras. Alex lui saisit la main, et la tira pour la mettre assis sur le lit. Yasmine ne se sentit repartir en arrière.

    • Où lala ! reste avec nous.

    Il la fit se rassoir, et tira ses jambes sur le bord du lit. Il s’assit derrière elle, écarta les jambes, il vint se mettre contre elle, il passa les jambes de la jeune femme par-dessus les siennes, l’obligeant ainsi à avoir les jambes écartées. Soudain, elle sentit une langue sur son clitoris, sur son sexe. Elle se mit à gémir, ça faisait du bien. La langue fouillait bien son intimité, une fois qu’elle fut bien humide. Fatnat se redressa et s’allongea sur le lit. Alex aida Yasmine à se remettre debout. Il aida à venir s’empaler sur son frère en position de l’andromaque. Fatnat posa ses mains sur ses hanches et prodigua des mouvements avec son bassin. La jeune femme se mit à gémir. Soudain, une main la poussa vers l’avant. Elle se retrouva couché sur Fatnat, qui entoura son cou avec ses bras. Alex se présenta derrière elle, et pénétra son anus. Il enfonça son sexe petit à petit dans son cul. Yasmine poussa des petits cris. Puis il poussa quand il entra dans son anus, il la poussa vers son frère, et le sexe de Fatnat s’enfonçait d’autant plus dans le vagin de la jeune femme… Pendant de longues minutes, ils coïtèrent ainsi, était coincé entre les deux corps massives des deux hommes, leurs gros sexes dans ses deux trous, et ils dansaient. Elle se sentit jouir plusieurs fois, puis les deux hommes éjaculèrent l’un après l’autre dans le corps de Yasmine.

     

    La jeune femme tourna la tête, et vit qu’il était un peu plus de cinq heures sur son réveil. Ils se couchèrent les uns à côtés des autres. Elle dormit quelques instants, mais se réveilla soudainement en pleine forme, comme si elle avait dormi des heures, alors que son réveil affichait sept heures. Elle avait dormi que deux heures. Elle s’assit et observa les deux hommes allongés à côté d’elle. Tous les deux sur le dos, leurs sexes à l’air libre. La jeune femme posa une main sur chacun d’eux, et commença à les branler doucement.

    • Mmmh, quel agréable réveil, fit Alex, il leva la main pour caresser le dos de la jeune femme.

    Elle fit jouir Alex et Fatnat une dernière fois, les deux hommes se levèrent, s’habillèrent, puis quittèrent la pièce, puis la maison sans rien dire. Yasmine se traina hors du lit. Elle trouva sur la table de la cuisine, un diplôme de la meilleure élève. Ainsi qu’un numéro de téléphone, signé Alex. Le reste ne regarde plus qu’elle et sa vie de nouvelle femme.